Bien envoyé !

Bien Envoyé!

6 au 8 octobre 2017
rue Sainte Marie / rue du Neufbourg / rue Fabert, Metz

Artistes invités :
Mélina Farine, Sascha Brylla, Pauline Bordaneil, Benjamin Tejero, Marion Bouture, Alexandre Tal, Isabella Hin, Jacquemin Pierre-Charles, Nathan Chambrette, Sarah Rousset, Atelier Brume, Marine Lahaix, FX Mercoeur, David Papotto, Hélène Thiennot, Louise Aleksiejew, Alice Mortiaux, Mathilde Cochepin, Bruno Gadenne, Florent Groc, Jean-pascal Berviller, Simon Tillier et Snoeg snoedal.

« Chers Tous,
Je t’écris car après un long périple et quelques escales à travers l’Europe, je t’annonce l’ouverture prochaine de la nouvelle saison d’exposition en appartement.
Et comme j’ai pris gout au sac a dos toujours trop lourd, au slip crasseux, au Folklore déroutant, aux mets « exotiques » et a l’auto-stop foireux, je propose pour cette prochaine exposition de me suivre dans une curieuse déambulation : Bien Envoyé !
Cette pérégrination d’appartement en appartement nous emmènera de Timisoara à Berlin, des grottes-club-de-strip-tease de Transylvanie aux rennes uniboitistes de Laponie.
Et puis, comme je ne suis pas avare en bonnes nouvelles, sache que cette exposition itinérante réunira 23 jeunes artistes prometteurs venus de toutes les contrées de France et de Navarre (et même de Belgique).

Prends tes groles de marche, ton bâton de baroudeur et viens vadrouiller dans l’Hypercentre de Metz avec nous du vendredi 6 au dimanche 8 octobre 2017. »

Née d’un appel à candidatures, cette exposition a présenté 23 propositions de 23 artistes en réponse à une carte postale qui leur fut attribuée. Performances musicales, mystiques, lectures, visites guidées, médiatrices bénévoles, vente de livres d’artistes et de magazines spécialisés, projection cinéma… C’est un grand projet qui a vu le jour en ce début d’octobre et qui a pris place dans trois appartements différents du centre-ville de Metz.

Well Posted!

6th to 8th october 2017
rue Sainte Marie / rue du Neufbourg / rue Fabert, Metz

Artists :
Mélina Farine, Sascha Brylla, Pauline Bordaneil, Benjamin Tejero, Marion Bouture, Alexandre Tal, Isabella Hin, Jacquemin Pierre-Charles, Nathan Chambrette, Sarah Rousset, Atelier Brume, Marine Lahaix, FX Mercoeur, David Papotto, Hélène Thiennot, Louise Aleksiejew, Alice Mortiaux, Mathilde Cochepin, Bruno Gadenne, Florent Groc, Jean-pascal Berviller, Simon Tillier et Snoeg snoedal.

“ Dear everyone, I’m writing to you because after a long trip and a few stopovers through Europe, I’m announcing you the very soon opening of the new exhibition season. And as I started to enjoy carrying heavy backpack, dirty underwear’s, disturbing folklore, “exotic” food and hitchhiking failures, I propose, for this next exhibition, to follow me in a curious stroll: Well Posted!”
This peregrination from apartment to apartments will take us from Timisoara to Berlin, from strip-tease-club-caves of Transylvania to unihorn reindeers of Lapland.
And, as I’m generous in good news, you have to know that this travelling exhibition will get together 23 young promising artists from every places of France and beyond (even from Belgium).

Take your walking shoes, your pilgrim stick and come with us to wander in the city center of Metz on Friday 6th to Sunday 8th of October 2017.”

Born from an open call to young artists, this exhibition has shown 23 artworks from 23 artists as a response to an attributed postcard. Musical or mystical performances, readings, guided tours, volunteers, artist books and magazine sale, movies projections, It’s a big project which was exhibited in this beginning of october and took place in three flats of Metz’s city center.

 

 




Enregistrer

Appel Bien Envoyé

Appel à participation
Bien Envoyé

Pris d’une frénétique envie d’espace et de découvertes, un des membres de l’équipe, et pas des moindres, a quitté ses pénates et remisé ses charentaises au placard le temps d’un voyage autour de l’Europe. Pendant ces huit mois, spécialités culinaires, langage fleuri et chemins tortueux ont été avalés avec un enthousiasme qui n’a d’égal que notre envie de surprendre ceux qui nous suivent au cours de nos expositions ! Tel un Petit Poucet voyageur, c’est avec générosité, sang froid et détermination que notre équipier-voyageur a disséminé des petits cailloux au gré des routes, afin que nous gardions sa trace. C’est au travers d’une fantasque collection de cartes postales allant de l’Italie à Berlin en passant par la Laponie que nous suivons ses pas et ses humeurs retranscrits au travers d’une verve qui n’peut s’expliquer que par cette ivresse des espaces inconnus…

vous avez jusqu’au 30 juin pour nous faire parvenir votre candidature!
Résultat de la sélection des artistes le 3 Juillet

Appel à participation complet

L’enterrement de la sardine

L’enterrement de la sardine

7 au 9 octobre 2016
rue serpenoise, Metz

Artistes invités :
Émil Polette, Christophe Holstein, Régis Flandrin et Pauline Blanchard.

 

Cette exposition proposée par Lieu Commun, en partenariat avec le projet Langoureusement, sonde le processus de création en mettant en avant ses différentes étapes et l’importance des détails au sein d’une image.
L’idée de la pesanteur et de la langueur accompagnent les questions du temps suspendu de la création et de son cheminement. Ces éléments prennent ici une place centrale – entre labeur et surgissement – au travers d’une exposition collective et d’un VJ set (performance vidéo-sonore) au sein d’un vieil appartement spacieux, bas de plafond, biscornu et peu moquetté qui accueillera des créations venant bouleverser le quotidien de son habitant, mais aussi de vos mirettes !


The burial of the Sardine

7th to 9th october 2016
rue serpenoise, Metz

Artists :
Émil Polette, Christophe Holstein, Régis Flandrin et Pauline Blanchard.

 

This exhibition, curated by Lieu Commun in partnership with the Langoureusement project, investigated the creative process putting forward its different stages and the matter of details inside a picture. The idea of gravity and languor follow the questions of suspended time of art creation and its progression. Those elements plays a central role – between labour and emergence – through an collaborative exhibition and a VJ set (realtime visual performance) in an old and spacious apartment, crooked and carpeted, with a low ceiling. This place welcomed art works which affected deeply the everyday life of his owner, but also of your eyes!

 

Le barbecue n’aura pas lieu

Le barbecue n’aura pas lieu

11 juillet 2016
rue marchand, Metz

Atelier participatif


« C’est l’été, tu ne pars pas en vacances, tu ne vas pas au centre aéré. Lieu Commun a concocté pour toi un barbecue artistique sans barbecue !

Ramène tes crayons, tes pinceaux, ta peinture laissée au fond d’un placard et viens participer au nouvel événement de Lieu Commun. Celui-ci, sans prétention, se veut convivial et participatif.

NB: Et surtout n’oublie pas ton maillot de bain, ton casse croute et ton yop à la fraise »

Le principe est simple : au rythme effréné d’une performance (de l’écrivain et poète, David Papotto) ne manquant pas de créativité, chacun fut amené à dessiner, peindre, découper, coller, photographier, modeler, etc.

Realiser 237 Haïkus en 237 minutes, tel fut le défi de ce jeune Messin. 237 minutes au cours desquelles de nombreux et talentueux participants ont pu réinterpréter ces poèmes selon leur propre sensibilité artistique.


The barbecue will not take place

July 11th 2016
rue marchand, Metz

Workshop

It is summer, you are not going on holidays, you are not going to the youth club. Lieu Commun has been concocting for you an artistic barbecue without a barbecue.

Bring your pencils, your paint brushes, that paint that you left at the back of your closet and come participate in the new event from Lieu Commun. This one, without any pretension, meant to be friendly and participative.

P.S: Above all don’t forget your swimsuit, your snacks and your strawberry yoghurt.

The principle was simple: with the frantic pace of the creative performance
(from writer and poet David Papotto) people were called to draw, paint,
cut, stick, photograph, model, etc.

To create 237 haiku’s in 237 minutes: this was the challenge of the
aforementioned young citizen of Metz. 237 minutes in which time numerous
and talented participants reinterpreted these poems according to their own
artistic sensibility.

 

Comme si de rien n’était

Comme si de rien n’était

14 novembre 2015
rue serpenoise, Metz

Artistes invités :
Régis Flandrin, Marine Froeliger, Christoff Holsramm,
Hélène Humbert, Caroline Massart, Audrey Potrat, Daniel Trieu et Hugo Chaure

Cette exposition s’est déroulée dans un vieil appartement spacieux, bas de
plafond, biscornu et moquetté.

Ce lieu remarquablement quelconque a accueilli des dessins et peintures et des
installations qui ont su bouleverser le quotidien de cet appartement, « comme si de rien n’était ».

Devant composer sur le thème du voisinage et de la discrétion, les artistes ont
usés de leurs différents savoir-faire afin de rendre ce lieu unique le temps d’un weekend.

Ainsi si certain on préféré revoir la décoration des murs par la réalisation d’une fresque, d’autres ont préféré jouer sur les codes de l’espionnage avec l’utilisation d’installations sonores.

Atelier, nichettes, couloir et salon, tout l’appartement fut donc travesti en galerie d’art.


As if nothing changed

14th november 2015
rue serpenoise, Metz

Artists :
Régis Flandrin, Marine Froelinger, Christoff Holsramm, Hélène Humbert, Caroline Massart, Audrey Potrat, Daniel Trieu et Hugo Chaure

This exhibition took place in an old and spacious apartment, crooked and
carpeted, with a low ceiling. This remarkably ordinary place welcomed
drawings, paintings and installations which affected deeply the everyday life
of this apartment  « as if nothing changed ».

Thus some artists preferred to redecorate the wall by creating a fresco, while
others preferred to play with the espionage codes through the medium of
acoustic installations.  From the studio to living room, from corridor to
closet – the whole flat was turned into an art gallery.

 

 

La montagne

 

 L’appartement, la montagne et l’apéro

7 fevrier 2015
rue saint-pierre, Metz

Artistes invités :
Marion Bouture & Johann Perrin, Guillaume Barborini, Lucile Salvidant

Cette exposition est le premier événement de Lieu Commun, qui s’est déroulé dans un sublime appartement à la frontière du Sablon, de la Nouvelle ville et du quartier de l’Amphithéâtre.

C’est la notion de paysage, de relief, de rapport d’échelle et d’architecture au sens large du terme qui fut ici exploité par les artistes.
Profitant d’un appartement encore vide aux murs blancs, les artistes ont pu profiter d’un terrain neutre et vierge de l’empreinte de son occupante.

Un travail plastique intéressant puisqu’il s’agit de créer une scénographie suscitant dynamique et relief dans un territoire encore inoccupé, tout en s’articulant avec l’architecture du lieu.


The apartment, the mountain and the apéritif

7th february 2015
rue saint-pierre, Metz

Artists :
Marion Bouture & Johann Perrin, Guillaume Barborini, Lucile Saldivant

This exhibition was the first Lieu Commun event, it took place at a
magnificent apartment bordered by the Sablon quarter, the new town and the
auditorium area.

The concepts of landscape, landform, size relation and architecture in the
broadest sense of the term were exploited by the artists.

Taking advantage of an empty apartment with white walls, the artist was able
to profit from a neutral space, as-yet untouched by the traces of its
occupant.

The artwork was challenged to create a vibrant scenography which invoked
dynamism and landforms in an unoccupied space while remaining in harmony with the architecture.

On achevera bien le réel

On achevera bien le réel

22 avril 2016
rue clovis, Metz

Artistes participants:
Arthur Debert, Mélina Farine, Agnes Geoffray,
Simon Tillier, Maud Untereiner

Cette exposition s’est déroulée dans un appartement du 19ème siècle occupé par
une colocation de jeunes adultes : parquet, moult hauteur sous plafond et bric-à-brac moderne.

C’est sur deux étages qu’a pris place cette nouvelle édition d’exposition en
appartement.

En-bas : le salon. Ici se joue la vie quotidienne, pantouflarde et familière de ses occupants, n’excluant en rien le faste des tables fièrement dressées lors de festins ou lors de réceptions impromptues d’amis vagabonds. Les artistes ont donc du composer avec les éléments déjà présents dans la pièce afin d’y inclure leurs œuvres de manière cohérente et parfois In situ.

Comble de l’originalité, les locataires ont mis à disposition leur grenier sombre et
brut, orné de murs, sol et poutres nues. Ce grenier, terrain de jeu privilégié des légendes, fantômes et autres découvertes, c’est la face cachée de la maison. On y dissimule nos souvenirs, nos affaires de familles, nos trésors. C’est ici un imaginaire fantasmé qu’ont du alors recréer les artistes invités.

L’exercice imposé/proposé aux artistes fut de créer une narration et d’instaurer un dialogue entre ces deux espaces en proposant deux pièces : vu du salon, un objet commun; vu du grenier, un objet fantasmagorique.


 

We will terminate the real

 22nd April 2016
rue clovis, Metz

Artists :
Arthur Debert, Mélina Farine, Agnes Geoffray,
Simon Tiller, Maud Untereiner

This exhibition took place in a 19th century apartment occupied by a group of young
adults: wooden floors, great high ceilings and modern odds-and-ends.

This latest apartment exhibition took place on 2 floors. Downstairs we find
the living room where the lazy and colloquial everyday life of the tenant is
played out which in no way excludes the pomposity of the proud tables dressed up
for the impromptu feasts and receptions of their hobo friends.

The artists had to work with the existing furniture in the room and integrate
their artworks in a coherent and sometimes in-situ manner.

At the peak of originality the tenants made their dark and raw attic
available; decorated only by walls, floors and exposed beams. This attic is a
explorable playground of ghosts, legends and possibilities. It is the dark
side of the house, it is where we hide our memories, our family possessions,
out treasures. It’s an imaginary fantasy that the artist had to recreate here.

The exercise that was imposed/suggested to the artists was to create a narrative
and to initiate a dialog between the two spaces through two works of art: in
the living room, a common object; in the attic, a phantasmagoric object.

 

 

La volière

La volière

25 avril 2015
avenue de plantieres, Metz

Artistes participants:
Audrey Devaud & Régis Flandrin , Doriane Larreta & Orian Mariat,
Écureuil Holstein et Louis Picard

La Volière est une expérience scénographique originale dans laquelle chaque
artiste s’est vu attribuer un espace vitré. Chacun a pu y faire son nid et l’aborder selon son médium de prédilection.

Fidèles à notre concept de base d’expositions temporaires en appartement nous nous sommes retrouvé dans une colocation où il fait bon vivre : Lyonnais, Russe ou psychologue.

Fort d’un remarquable salon ouvert sur un improbable balcon proéminent, nous avons pu circuler entre intérieur et extérieur pour découvrir les œuvres des artistes.


The aviary

25th april 2015
avenue de plantieres, Metz

Artists :
Audrey Devaud & Régis Flandrin , Doriane Larreta & Orian Mariat, Écureuil Holstein et Louis Picard

The Aviary was a creative scenography experience in which every artist was
assigned a space with windows. Each was able to make their own nest and approach the space according to his own favourite medium.

In faithfulness to our initial concept of temporary exhibitions in apartments
we found ourselves in a pleasant shared flat: Lyonnais, Russian, or
psychologist.

With a remarkable living room opening onto a great and improbable balcony, we were able to circulate between the interior and exterior to discover the work of the artist.